0:00 / ???
  1. Wara

From the recording Wara

(The Lion)
The population of Bamako, the capital of Mali, is rising day by day, swollen by people from the North and centre of the country who come to Bamako seeking refuge and security.
There are huge traffic jams, where the black smoke from car exhausts mixes with the ambient dust. It’s as if there are smoke machines around the lamp posts.
In this atmosphere swarm unoccupied and rootless youngsters whose password is: "Making Do".
I gave a new name to this hustle and bustle: “WARA”.
This “Wara” environment symbolizes all the evils that afflict the people such as poverty, idleness, squalor, disease.
Here, life is a struggle every day.
A Bambara proverb says: “The living fly off with the wings of the deceased.”
We must face the Lion.

(Le Lion)
Le nombre d’habitants de Bamako, la capitale du Mali, augmente tous les jours.
Les populations du Nord et du centre viennent s’y réfugier dans l'espoir d'être plus en
sécurité.
Dans des embouteillages monstres, la fumée noire qui sort des tuyaux d’échappement se mélange à la poussière déjà en suspension…On a l'impression qu'il y a des fumigènes autour des lampes publiques..
C’est dans cette ambiance que grouille une population jeune et désoeuvrée qui se cherche, avec comme mot de passe: "la Débrouille ».
J’ai donné un nom à ce tohu-bohu « WARA".
Cet environnement “Wara” symbolise tous les maux qui minent la population comme la pauvreté, le désoeuvrement l'insalubrité, la maladie.
Ici, la vie est un combat de tous les jours.
Un proverbe Bambara dit : "Le vivant prend son envol avec les ailes du défunt"
Nous devons affronter le Lion.