0:00 / ???
  1. Mandé

From the recording Mandé

Mandé is a region of Mali stretching from the south of Bamako to beyond the border of Guinea Conakry. In Mandé, the population is mostly Mandéka, Maninka or Malinké.
The Dogon people living in the center of Mali on the Cliffs of Badiangara say that they emigrated from Mandé to create the Dogon country on these cliffs.
Their nearest neighbours were the people of Macina, the Bozo, the Tuareg.
There was a lot of mixing between these different ethnic groups, whether as farmers or livestock farmers. The Tuaregs are the «joking cousins» of the Dogons.
Marriages between Dogon and Peul began early in the fifteenth century; that’s why there are many Peul words in the Dogon dialect.
The song Mandé, which is sung in the Dogon language, invites all these fine people under the «Tougouna» (meeting place where people have to sit down to talk because the very low celling doesn’t allow them to stand), where they join forces to build their common country: Mali.

Le «Mandé» est une région du Mali qui s’étend du sud de Bamako jusqu’au-delà des frontières de la Guinée Conakry. Dans le Mandé vit une population à majorité Mandéka , Maninka ou Malinké.
Le peuple Dogon qui vit au centre du Mali sur les Falaises de Badiangara dit qu’il a émigré du Mandé pour créer le Pays Dogon sur ces falaises.
Leurs plus proches voisins furent les Peules du Macina, les Bozo, les Touarègues.
Il y a eu beaucoup de brassage entre ces différentes ethnies. Tantôt cultivateur, tantôt éleveur de bétail. Les Touarègues sont les «cousins à plaisanterie» des Dogons.
Les mariages entre Dogon et Peul ont commencé tôt depuis le xv°siècle ; c’est pourquoi dans le dialecte Dogon, il y a beaucoup de mots Peules.
La chanson Mandé qui est chantée en langue Dogon, invite tout ce beau monde sous le «Tougouna» (lieu de réunion où chacun est obligé de s’asseoir pour discuter, impossible de se mettre debout car le toit est très bas), pour mettre leurs forces ensemble afin de construire leur pays commun : le Mali.